WASSUP ROCKERS

Pour sortir du quotidien de leur ghetto du centre sud de Los Angeles, un groupe de jeunes mexicanos, fans de culture punk, opte pour aller skater à Beverly Hills.Là bas, ils se lient à des jeunes filles de familles riches et leur présence détonne très vite dans le paysage local. Larry Clark David Livingston, Jonathan Velasquez, Francisco Pedrasa, Milton Velasquez, Yunior Usualdo Panameno

KEN PARK

Un tableau provocant d’adolescents américains de classe moyenne qui trompent leur ennui avec du sexe, de la violence et de la perversion à Visalia, une petite ville de Californie. Leurs parents sont pour la plupart médiocres, aveugles, méprisants et alcooliques. Larry Clark, Edward Lachman Adam Chubbuck, James Ransone, Tiffany Limos, Stephen Jasso, James Bullard

MAIN DANS LA MAIN

Quand Hélène Marchal et Joachim Fox se rencontrent, ils ont chacun des vies bien différentes. Hélène dirige la prestigieuse école de danse de l’Opéra Garnier à Paris, Joachim est l’employé d’un miroitier de province et vit à Commercy, dans la Meuse, chez sa soeur. Tout les sépare et pourtant une force étrange les unit d’emblée. Au point que, sans qu’ils puissent comprendre ni comment ni pourquoi, ils ne peuvent littéralement plus se séparer. Ca leur est devenu physiquement impossible et les voilà partis pour un drôle de ballet à deux… Main dans la main, le nouveau film très attendu de Valérie Donzelli – après La Reine des pommes et La Guerre est déclarée – c’est notre cadeau de Noël aux spectateurs de l’Écran! Nous l’avons découvert avec un ravissement croissant au fur et à mesure de la projection. Un cinéaste se révèle à sa capacité à nous entraîner dans un univers immédiatement reconnaissable de film en film, quels qu’en soient, par ailleurs, le sujet et le récit. Pas de doute ici, dès les premières séquences, nous sommes bien en terre donzellinienne : prologued’exposition des personnages au montage vif fourmillant déjà d’inventions visuelles; liberté euphorisante que donne la vraie fantaisie qui décide que tout est possible, réunit les contraires et mélange les genres: Elle et Lui, l’Opéra de Paris et une petite miroiterie dans un bled paumé, la romance sentimentale très fleur bleue, le pur burlesque et la comédie parfois trash – où affleure soudain sans masque le tragique de la vie – le rire et l’émotion. Mais aussi, comme en musique, la recherche de l’accord juste: elle danse, lui virevolte sur son skate – et apprend aussi à danser puisque sa soeur, Véro, l’a inscrit à un concours amateur à Monaco. Elle a besoin d’un nouveau miroir pour sa salle de danse, lui travaille chez le meilleur miroitier de France. Leur premier baiser sous les ors et les pourpres de la célébrissime institution les laisse collés l’un à l’autre et, de pas de deux en pas de quatre, s’invente sous nos yeux la danse de leur nouvelle vie. On rit beaucoup – Valérie Lemercier fait merveille et inscrit son tempo incisif dans le rythme soutenu de ce film très physique et très déluré – mais on pense aussi – on pense en riant tant Main dans la main nous donne de grain à moudre : chaque idée, chaque sentiment y trouvent une traduction visuelle qui ne craint pas à l’occasion le premier degré et c’est réjouissant. Main dans la main est un film d’amour en mouvement, toujours imprévisible, jamais là où on l’attend, toujours déjà ailleurs… Il nous entraîne irrésistiblement dans sa ronde. N’attendez pas Noël pour venir faire la fête avec nous Main dans la main ! Valérie Donzelli Valérie Lemercier, Jérémie Elkaïm, Béatrice de Staël