CASA DE MI PADRE

Afin de sauvegarder le ranch de leur père, les frères Alvarez se retrouvent en guerre avec un terrifiant trafiquant de drogue mexicain… Matt Piedmont Will Ferrell, Diego Luna, Genesis Rodriguez, Gael García Bernal, Efren Ramirez

LES CHIENS DE PAILLE

David, jeune mathématicien, fuit l’Amérique et son atmosphère orageuse. Il émigre en Cornouailles où il est confronté dès son arrivée à l’agressivité des autochtones. Atteint dans ses convictions, il aura lui aussi recours a une violence qu’il combat. Sam Peckinpah Dustin Hoffman, Susan George, Peter Vaughan, T.P. McKenna, Del Henney

TUEURS NES

Un couple de tueurs, Mickey et Mallory, se servent des médias jusqu’à devenir des stars de l’actualité. Oliver Stone Woody Harrelson, Juliette Lewis, Robert Downey Jr., Tommy Lee Jones, Tom Sizemore

Django Unchained

Le dernier Tarantino est toujours attendu avec un mélange d’excitation enthousiaste et d’angoisse de la déception. Avouons que nous ne sommes en rien déçu et que la jouissance cinéphilique du dernier opus tarantinesque est franchement là. Nouvelle œuvre fleuve : synthèse de ses ambitions habituelles, réinvention de son propre cinéma en même temps que des codes d’un genre, le western, pour mieux le sublimer et lui redonner ses lettres de noblesse. Après Inglorious Basterds où il revisitait avec plus ou moins de bonheur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, c’est cette fois au destin des esclaves d’Amérique qu’il s’attache et plus particulièrement au parcours d’un homme qui se libère de ses chaînes, Django. Ça dure 2h44 et ça décoiffe, entraîne, immerge et nous mène par le bout du nez dans un récit à la mise en scène virtuose et aux comédiens excellents. Les dialogues sont comme toujours très écrits et mis en bouche par des interprètes qui les savourent comme un grand vin. Si Christoph Waltz et Jamie Foxx portent dans leur folie la griffe du réalisateur (mais avec quel brio encore une fois), Leonardo Di Caprio et Samuel L. Jackson sont nouveaux dans la catégorie des vilains. Le premier pour sa composition spectaculaire d’un propriétaire terrien dont le raffinement de façade dissimule à peine le goût pour les mises à mort sanglantes, le second pour sa figure inversée de méchant à la peau noire, pire que tous les salopards blancs croisés dans le récit. Ce film nous fait passer du rire aux larmes, travaille à la pointe du couteau nos pulsions vengeresses et met à l’épreuve nos désirs les plus enfouis. Tarantino est indéniablement un grand cinéaste «post-moderne», en ce sens qu’il n’a de cesse de réutiliser à l’infini les formes cinématographiques pour mieux les réinventer et nous permettre de nous en délecter. Quentin Tarantino Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo DiCaprio, Kerry Washington, Samuel L. Jackson