SAUDADE

Kôfu, dans la préfecture de Yamanashi, Seiji travaille sur des chantiers. Il sympathise avec Hosaka tout juste revenu de Thaïlande. Ensemble, ils passent leurs soirées dans les bars en compagnie de jeunes Thaïlandaises. Sur un chantier, ils rencontrent Takeru, membre du collectif hip-hop de la ville, Army Village. Touché par la crise économique, ce dernier chante son mal-être et sa rage contre la société. Lors d’une battle de rap, Takeru et son collectif affrontent un groupe de Brésiliens aux origines japonaises. Commence alors une « bataille des mots » sur fond identitaire. Katsuya Tomita Tsuyoshi Takano, Hitoshi Itô, Dengaryû, Paweena Deejai, Ai Ozaki

On a grèvé

Elles s’appellent Oulimata, Mariam, Géraldine, Fatoumata… elles sont une quinzaine de femmes de chambres et pendant un mois elles vont affronter le deuxième groupe hôtelier d’Europe. Elles n’acceptent plus le salaire à la chambre, les heures données au patron, le mal de dos qui les casse et le mépris dans lequel elles sont tenues. « On a grèvé », c’est la rencontre entre leur force et une stratégie syndicale pertinente Denis Gheerbrant

5 Caméras Brisées

Emad, paysan, vit à Bil’in en Cisjordanie. Il y a cinq ans, au milieu du village, Israël a élevé un  » mur de séparation » qui exproprie les 1700 habitants de la moitié de leurs terres, pour « protéger » la colonie juive de Modi’in Illit, prévue pour 150 000 résidents. Les villageois de Bil’in s’engagent dès lors dans une lutte non-violente pour obtenir le droit de rester propriétaires de leurs terres, et de co-exister pacifiquement avec les Israéliens. Dès le début de ce conflit, et pendant cinq ans, Emad filme les actions entreprises par les habitants de Bil’in. Avec sa caméra, achetée lors de la naissance de son quatrième enfant, il établit la chronique intime de la vie d’un village en ébullition, dressant le portrait des siens, famille et amis, tels qu’ils sont affectés par ce conflit sans fin. Emad Burnat, Guy Davidi

NO

Chili, 1988. Lorsque le dictateur chilien Augusto Pinochet, face à la pression internationale, consent à organiser un référendum sur sa présidence, les dirigeants de l’opposition persuadent un jeune et brillant publicitaire, René Saavedra, de concevoir leur campagne. Avec peu de moyens, mais des méthodes innovantes, Saavedra et son équipe construisent un plan audacieux pour libérer le pays de l’oppression, malgré la surveillance constante des hommes de Pinochet. Pablo Larraín Gael García Bernal, Antonia Zegers, Alfredo Castro, Luis Gnecco, Marcial Tagle

Cosmopolis

Dans un New York en ébullition, l’ère du capitalisme touche à sa fin. Eric Packer, golden boy de la haute finance, s’engouffre dans sa limousine blanche. Alors que la visite du président des Etats-Unis paralyse Manhattan, Eric Packer n’a qu’une seule obsession : une coupe de cheveux chez son coiffeur à l’autre bout de la ville. Au fur et à mesure de la journée, le chaos s’installe, et il assiste, impuissant, à l’effondrement de son empire. Il est aussi certain qu’on va l’assassiner. Quand ? Où ? Il s’apprête à vivre les 24 heures les plus importantes de sa vie. David Cronenberg Robert Pattinson, Juliette Binoche, Sarah Gadon, Mathieu Amalric, Jay Baruchel

El Estudiante ou Récit d’une jeunesse révoltée

Roque, jeune provincial, commence des études à l’université de Buenos Aires. Peu motivé, il passe son temps à séduire les filles et à errer dans la fac. C’est en tombant amoureux de Paula, une jeune enseignante engagée, qu’il va rencontrer le militantisme et devenir proche du syndicat étudiant d’extrême-gauche. Avec Alberto Acevedo, charismatique professeur et ancien homme politique, il va apprendre les codes et devenir un leader pour enfin trouver sa voie… Santiago Mitre, dont El Estudiante est le premier long métrage, a coécrit deux films de Pablo Trapero, Leonera (2008) et Carancho ! (2010). On retrouve dans El Estudiante cette façon si particulière de s’immerger dans un univers singulier, ici la fac, pour en faire le lieu d’une intrigue, au sens premier, où le thriller (car El Estudiante en est un !) et la fiction se nourrissent du documentaire. L’université est une institution centrale dans la vie de Buenos Aires, que le cinéma a très peu filmée. Lieu privilégié de la jeunesse, réservoir d’histoires en ébullition, c’est pourtant l’endroit idéal où situer un récit d’apprentissage. Car c’est bien de cela dont il s’agit. D’un parcours initiatique. Roque va faire son éducation politique avec tout ce que cela comporte, les impératifs stratégiques, les renoncements idéologiques, les compromis et les trahisons… Un prophète de Jacques Audiard a été une référence constante dans le travail de Mitre avec son comédien : la transformation d’un personnage ingénu en quelqu’un de puissant. Santiago Mitre Esteban Lamothe, Romina Paula, Ricardo Felix, Valeria Correa