LE DOCTEUR JIVAGO

Le docteur Jivago est enrôlé de force dans l’armée au début de la révolution d’Octobre. Commence un long exode qui le sépare de la femme qu’il aime. Ce médecin russe idéaliste sera ballotté dans les remous de l’Histoire, entre une vie conformiste auprès de son épouse et une passion aventureuse avec sa maîtresse. David Lean Omar Sharif, Julie Christie, Geraldine Chaplin, Alec Guinness, Ralph Richardson

NOVECENTO (1900) – ACTE I

Au cours de l’été 1901, deux enfants voient le jour dans un village d’Émilie : le premier, Olmo Dalco, appartient au monde des métayers, l’autre, Alfredo Berlinghieri, est le petit-fils d’un riche propriétaire. Les deux garçons grandissent ensemble et prennent peu à peu conscience de leur statut social opposé. Après la Première guerre mondiale, Olmo et Alfredo qui sont devenus des adultes, restent complices. Alors que la situation des paysans s’est dégradée, Olmo affirme ses convictions socialistes et incite les paysans à la révolte. Alfredo de son côté fuit dans une vie insouciante l’emprise d’un père autoritaire. Bernardo Bertolucci Robert De Niro, Gérard Depardieu, Dominique Sanda, Francesca Bertini, Laura Betti

LA FLOR – PARTIE 1

1ère partie. « La Flor » cambriole le cinéma en six épisodes. Chaque épisode correspond à un genre cinématographique. Le premier est une série B, comme les Américains avaient l’habitude d’en faire. Le second est un mélodrame musical avec une pointe de mystère. Le troisième est un film d’espionnage. Le quatrième est une mise en abîme du cinéma. Le cinquième revisite un vieux film français. Le sixième parle de femmes captives au 19e siècle. Mon tout forme « La Flor ». Ces six épisodes, ces six genres ont un seul point commun : leurs quatre comédiennes.D’un épisode à l’autre, « La Flor » change radicalement d’univers, et chaque actrice passe d’un monde à l’autre, d’une fiction à un autre, d’un emploi à un autre, comme dans un bal masqué. Ce sont les actrices qui font avancer le récit, ce sont elles aussi qu’au fur et à mesure, le film révèle. Au bout de l’histoire, à la fin du film, toutes ces images finiront par dresser leurs quatre portraits. Mariano Llinás Elisa Carricajo, Valeria Correa, Pilar Gamboa, Laura Paredes, Eugenia Alonso