LES BETES DU SUD SAUVAGE : Affiche du film

Film réalisé par : Benh Zeitlin
Avec : Quvenzhané Wallis, Dwight Henry, Levy Easterly

Année de production : 2012
Origine : U.S.A.
Durée : 1:32
Format : Couleur

> Bande-annonce> Notre avis

Résumé du film  //
LES BETES DU SUD SAUVAGE

Hushpuppy, 6 ans, vit dans le bayou avec son père. Brusquement, la nature s'emballe, la température monte, les glaciers fondent, libérant une armée d'aurochs. Avec la montée des eaux, l'irruption des aurochs et la santé de son père qui décline, Hushpuppy décide de partir à la recherche de sa mère disparue.

> Notre avis

Hushpuppy, six ans, vit dans le bayou avec son père. Brusquement, la nature s’emballe, la température monte, les glaciers fondent, libérant une armée d’aurochs. Avec la montée des eaux, l’irruption des aurochs et la santé de son père qui décline, la petite Hushpuppy décide de partir à la recherche de sa mère disparue.
Les Bêtes du Sud sauvage, film-événement et premier long métrage de Benh Zeitlin, a raflé tous les prix dans les festivals où il a été sélectionné.
Le réalisateur a tourné son film en Louisiane du Sud:
« J’y suis venu pour une visite qui devait durer deux mois. C’était il y a six ans et je n’ai toujours pas l’intention de repartir. C’est ici que se trouve le berceau d’une espèce en voie de disparition: celle des gens les plus opiniâtres que je connaisse en Amérique. »
« Par analogie géographique – le delta du Mississippi – et par amour du cinéma, on songe au magnifique Louisiana Story, le dernier film de Robert Flaherty (1948) qui avait bâti son récit à hauteur d’un jeune garçon des marais perturbé par l’irruption d’une plateforme de forage pétrolier. Beautés naturelles, entraide entre pauvres gens, apprentissage par les coups durs, conflit homme-nature. Ce sont les mêmes thèmes retrouvés mais jetés dans une nouvelle ciné-brasserie, nettement plus contemporaine, fiévreuse et comme alcoolisée. Aujourd’hui, il n’est plus question de rêver ou de divaguer. Le monde court à sa perte et dans ce Sud sauvage, un peu plus qu’ailleurs. Les Bêtes du Sud sauvage n’oublie jamais que le pire est certain. C’est à la fois son horizon pessimiste et sa limite optimiste. » Gérard Lefort, Libération

LES BETES DU SUD SAUVAGE
Les Bêtes du sud sauvage : photo Quvenzhané Wallis

> Bande annonce

Lire la vidéo
Partager sur... Facebook Twitter Partager LES BETES DU SUD SAUVAGE avec un ami
https://www.lecranstdenis.org/wp-content/uploads/allocine/0000134966/N0000134966-116x159.jpg

Hushpuppy, six ans, vit dans le bayou avec son père. Brusquement, la nature s’emballe, la température monte, les glaciers fondent, libérant une armée d’aurochs. Avec la montée des eaux, l’irruption des aurochs et la santé de son père qui décline, la petite Hushpuppy décide de partir à la recherche de sa mère disparue.
Les Bêtes du Sud sauvage, film-événement et premier long métrage de Benh Zeitlin, a raflé tous les prix dans les festivals où il a été sélectionné.
Le réalisateur a tourné son film en Louisiane du Sud:
« J’y suis venu pour une visite qui devait durer deux mois. C’était il y a six ans et je n’ai toujours pas l’intention de repartir. C’est ici que se trouve le berceau d’une espèce en voie de disparition: celle des gens les plus opiniâtres que je connaisse en Amérique. »
« Par analogie géographique – le delta du Mississippi – et par amour du cinéma, on songe au magnifique Louisiana Story, le dernier film de Robert Flaherty (1948) qui avait bâti son récit à hauteur d’un jeune garçon des marais perturbé par l’irruption d’une plateforme de forage pétrolier. Beautés naturelles, entraide entre pauvres gens, apprentissage par les coups durs, conflit homme-nature. Ce sont les mêmes thèmes retrouvés mais jetés dans une nouvelle ciné-brasserie, nettement plus contemporaine, fiévreuse et comme alcoolisée. Aujourd’hui, il n’est plus question de rêver ou de divaguer. Le monde court à sa perte et dans ce Sud sauvage, un peu plus qu’ailleurs. Les Bêtes du Sud sauvage n’oublie jamais que le pire est certain. C’est à la fois son horizon pessimiste et sa limite optimiste. » Gérard Lefort, Libération

Directed by: Benh Zeitlin
Starring:
Quvenzhané Wallis
Dwight Henry
Levy Easterly