Du jeudi 16 mai au jeudi 13 juin 2019
Photo de l'évènement
Vidéo Lire la vidéo
Hana Bi ( bande annonce VOST )    1:35
19H00 // 

Retour du jeudi : Carte Blanche aux étudiants d’Amorces/Paris 8

Séances animées par l'association d'étudiants cinéphiles, Amorces, de l'Université Paris 8.

Ecran 2 : ROMéO CALENDA, AMAïLLIA BORDET, CéLESTIN GHINéA, MARISON DE, GIANLORENZO LOMBARDI
Durée : 3 jeudis - 4.50 euros par film / 4 euros pour les - 25 ans.
Partager sur... Facebook Twitter Partager Retour du jeudi : Carte Blanche aux étudiants d’Amorces/Paris 8 avec un ami

Jeudi 16 mai à 19:00

Séance présentée par Roméo Calenda

HANA-BI

de Takeshi Kitano

Japon/1997/1h43/VO sous-titrée

Nishi est policier. Son épouse est atteinte d’un cancer en phase terminale. Suite à une fusillade son partenaire Horibe devient paraplégique et un autre de ses collègues est tué. Nishi démissionne alors afin de commettre un casse pour rembourser d’importantes dettes contractées auprès des yakuzas et, finalement, chercher un sens à sa vie…

 

 

Jeudi 30 mai à 19:00

Séance présentée par Marison et Gianlorenzo

POSSESSION

d’Andrzej Zulawski

Allemagne-France/1981/2h05/VO sous-titrée

Interdit aux moins de 16 ans

Rentrant d'un long voyage, Marc retrouve à Berlin sa femme Anna et son fils, Bob. Mais rapidement, il se rend compte que le comportement de sa femme a changé. Prise de violentes crises, elle quitte le domicile. L'amie du couple, Annie, révèle à Marc le nom de l'amant d'Anna, Heinrich. Lorsqu'elle disparaît, Marc engage un détective qui découvre bientôt qu'Anna s'est réfugiée dans une étrange demeure où semble se cacher une créature surgie des ténèbres.

 

 

Jeudi 13 juin à 19:00

Séance présentée par Amaïllia Bordet et Célestin Ghinea

MORT À VENISE

de Luchino Visconti

Italie-France/1971/2h11/VO sous-titrée

L’histoire de Gustav Aschenbach, compositeur allemand d’une cinquantaine d’années, en voyage à Venise, où il loge au Grand Hôtel les Bains. Sur la plage, il aperçoit un jeune adolescent à l’apparence androgyne, dont la beauté le fascine et l’attire. Aschenbach n’arrive pas à quitter Venise, obnubilé par le jeune garçon, et, tandis qu’une épidémie de choléra frappe la ville, il l’observe jour après jour sur la plage, inlassablement. La relation distante qui va naître entre les deux personnages, composée uniquement de jeux de regards, sera pour le musicien une occasion de réfléchir sur l’Art, la nostalgie, et la beauté.

Retour du jeudi : Carte Blanche aux étudiants d’Amorces/Paris 8