lundi 31 mars 2014
Photo de l'évènement
Vidéo Lire la vidéo
LA COUR DE BABEL Bande Annonce (Documentaire - 2014)    1:44
A 14H ET 20H30 // 

RENCONTRES : LA COUR DE BABEL

L'Ecran organise le lundi 31 mars 2 rencontres avec la réalisatrice Julie Bertuccelli. La première se déroulera en présence de plusieurs classes scolaires à l'issue de la projection de 14h. La deuxième se déroulera à l'issue de la projection de 20h30

Ecran 2 : JULIE BERTUCCELLI
Durée : 1h30 - tarifs habituels / abonné(s) : Payez une place et venez à deux.
Partager sur... Facebook Twitter Partager RENCONTRES : LA COUR DE BABEL avec un ami

Ils viennent d’arriver en France. Ils sont Irlandais, Serbes, Brésiliens, Sénégalais, Marocains, Chinois… Pendant un an, Julie Bertuccelli a filmé les échanges, les conflits et les joies de ce groupe de collégiens âgés de onze à quinze ans, réunis dans une même classe d’accueil pour apprendre le français. Dans ce petit théâtre du monde s’expriment l’innocence, l’énergie et les contradictions de ces adolescents qui, animés par le même désir de changer de vie, remettent en cause beaucoup d’idées reçues sur la jeunesse et l’intégration et nous font croire en l’avenir…

« J’étais jurée dans un festival de films scolaires. Brigitte Cervoni et sa classe y participaient. Des adolescents venus des quatre coins du monde sont arrivés avec leurs visages, leurs accents et une énergie hors du commun. J’ai eu très envie d’aller voir comment ça se passait dans une classe d’accueil. À la rentrée scolaire, je suis tombée amoureuse de la nouvelle classe de Brigitte Cervoni. C’est rare de voir autant de pays représentés dans une même classe. Ils avaient des caractères et des talents très différents, très marquants. J’ai eu envie de commencer tout de suite à tourner…» J.B.

 

Il se produit parfois des miracles dans une rencontre. La Cour de Babel est la résultante de l’un d’eux. Une conjugaison des talents: celui d’une cinéaste subtile qui sait voir, celui d’une pédagogue inspirée, celui enfin de chaque élève dans son désir d’exister au sein de cette petite communauté fraternelle, sas protecteur ouvrant sur l’inconnu. Beau et bouleversant!