mercredi 9 décembre 2015
Photo de l'évènement
20H00 // 

Les écrans philosophiques : L’homme qui rétrécit

"Les paliers de la normalité". Présenté par Céline Surprenant, maître de conférence associée à l'Université de Sussex.

Ecran 2 : CéLINE SURPRENANT
Durée : 2h30 - Tarifs habituels. Abonnés, payez une place, venez à deux.
Partager sur... Facebook Twitter Partager Les écrans philosophiques : L’homme qui rétrécit avec un ami

L'HOMME QUI RETRECIT

de Jack Arnold

Etats-Unis/1957/NB/1h21/VO sous-titrée

avec Grant Williams, Randy Stuart, Paul Langton

 

"The Incredible Schrinking Man (L'homme qui rétrécit) a tout d'un film américain de science-fiction des années 1950 où la science et ses errances occupent le premier rang : il fait allusion aux débats soulevés par l'usage des pesticides. Il renvoie aussi à l'emploi récent de la force nucléaire, avec en toile de fond la "guerre froide". Il met en scène la science médicale et ses modèles d'explication. Enfin, sa réalisation implique des effets spéciaux. Mais le film a d'autres attraits. Loin de nous éloigner de la réalité, il présente une réflexion sur la manière dont l'humain s'adapte (ou non) à divers degrés de normalité. À chaque étape, Scott Carey demeure le même malgré ses variations de taille perçues grâce au changement d'échelle des objets domestiques. On peut y voir à la fois une allégorie de la montée de la société de consommation et la capacité unique du cinéma à produire ce qui est incroyable."

Les écrans philosophiques : L’homme qui rétrécit