jeudi 26 mars 2015
Photo de l'évènement
19H30 // 

Festival du film de femmes de créteil : atelier de programmation

Le Festival de films de femmes de Créteil propose à huit femmes d’Épinay-sur-Seine de se mettre dans la peau d’une programmatrice de cinéma… Séance animée par les participantes de l’atelier et suivie d’un cocktail.

Ecran 2 : 
Durée : 1h05 - Entrée libre et gratuite
Partager sur... Facebook Twitter Partager Festival du film de femmes de créteil : atelier de programmation avec un ami

L'association, Sauvegarde 93, en partenariat avec le Festival de Films de Femmes de Créteil, l'Agence du Court-Métrage et l'Ecran, a proposé à des femmes qu'elle accompagne de participer à un atelier de programmation de court-métrages. L'objectif : leur proposer un espace de rencontre, d'expression et d'échange autour d'une pratique culturelle. Pendant plusieurs mois, huit femmes, accompagnées par une professionnelle du cinéma et deux éducatrices, ont regardé une vingtaine de courts-métrages, réalisés par des femmes. De la fiction au film d'animation ou au documentaire, le groupe de femmes a exploré la manière dont chaque réalisatrice s'est emparée du thème de la transmission. A l'issue de l'atelier, les participantes se sont confrontées aux enjeux de la programmation, et elles ont fait un choix de quatre courts-métrages qui seront présentés par elles à l'Ecran, ce soir-là.

 

Les films :

 

Scènes de ménage

de Claire Simon

France/1991/couleur/10 minutes

Une femme fait le ménage. Cernée par ses devoirs familiaux, elle a quand même un jardin secret suspendu : le fantasme. Alors, quand elle a les mains dans les gants Mapa et la tête dans le sac, elle se raconte des histoires.

 

Zohra à la plage

de Catherine Bernstein

France/1995/couleur/9 minutes

Zohra est Algérienne. Elle a cinquante ans. Elle est employée de maison chez un jeune couple. Pour la première fois de sa vie, elle va à la plage.

 

Bintou

de Fanta Régina Nacro

Burkina-Faso/2001/couleur/31 minutes

Mère de trois enfants à Ouagadougou, capitale du Burkina-Faso, Bintou décide un jour, contre l'avis de son mari, Abel, d'envoyer leur fille à l'école. Mais elle doit gagner de l'argent pour cela. Sur les conseils d'une amie, elle monte un petit commerce de mil germé.

Un conte moderne plein d’humour qui traite du respe