lundi 7 avril 2014
Photo de l'évènement
Vidéo Lire la vidéo
Eastern Boys teaser trailer (2013)    1:20
20H00 // 

EASTERN BOYS – rencontre avec Robin Campillo et Olivier Rabourdin

Lundi 7 avril à 20h. Venez rencontrer Robin Campillo (monteur et co-scénariste des films de Laurent Cantet) à l'issue de la projection.

Ecran 1 : 
Durée : 2h08 - Tarifs habituels/abonnée: payez une place, venez à deux
Partager sur... Facebook Twitter Partager EASTERN BOYS – rencontre avec Robin Campillo et Olivier Rabourdin avec un ami

EASTERN BOYS DE ROBIN CAMPILLO
France/2013/couleur/scope/2h08
avec Olivier Rabourdin, Kirill Emelyanov, Daniil Vorobjev, Edea Darcque
En sortie nationale / programmation sur deux semaines
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

 

Daniel aborde Marek, un jeune immigré de l’Est, gare du Nord, où il traîne avec sa bande. Il lui donne rendez-vous chez lui le jour suivant. Lorsque Daniel ouvre sa porte le lendemain, il est loin d’imaginer le piège dans lequel il s’apprête à tomber, qui bouleversera sa vie. Réalisateur des Revenants, il y a dix ans, qui inspira la série TV, Robin Campillo est jusqu’ici plutôt connu comme collaborateur de Laurent Cantet (monteur et coscénariste de tous ses films). Avec Eastern Boys, il signe un second long métrage aussi ambitieux que réussi qui intrigue par le nombre de thèmes abordés: si on croit à l’histoire d’amour entre un homo cinquantenaire installé (époustouflant Olivier Rabourdin) et un prostitué d’Europe de l’Est, le film nous entraîne plutôt dans une sorte de polar angoissant où la tension constante ne dissipe pas les enjeux sociopolitiques abordés (sans papier, insécurité, intégration, peur de l’étranger). Dans une époque de stigmatisation des étrangers et particulièrement des « peuples de l’Est », ce film est un pari risqué qui présente avec justesse la construction d’un rapport amoureux complexe (du statut d’amant à celui de fils adoptif!) et nous parle aussi sans aucun confort de la violence et de l’ambiguïté des relations dans nos sociétés occidentales où tout risque serait à bannir. Magnifiquement filmé et interprété (séquence d’ouverture virtuose), ce film ne se laisse pas facilement appréhender. C’est ce qui le rend passionnant, étrange parfois, souvent déroutant, inoubliable.

EASTERN BOYS – rencontre avec Robin Campillo et Olivier Rabourdin