17es JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUES DIONYSIENNES

Festival HAHAHA

22-28 FÉV-2017

« L'humour renforce notre instinct de survie et sauvegarde notre santé d'esprit. » Charles Chaplin

 

L'humour fait partie intégrante du cinéma depuis sa naissance. De Chaplin à Toni Erdmann en passant par la comédie italienne, l'humour au cinéma est bien plus qu'un genre ; c'est la manifestation évidente d'un désir (nécessité ? ) de rire dans le monde entier. On aurait cependant tort de croire que l'humour se limite à sa fonction d'exutoire : c'est aussi l'arme des pauvres et déshérités contre le système dominant, la parade des rêveurs face au culte du sérieux. Le « HA HA HA » qui s'étale librement sur notre affiche, en même temps qu'il moque le pouvoir en place, nous aide aussi à relativiser notre situation. Si le rire peut être sardonique, souvent grinçant, c'est qu'il est aussi tout à la fois généreux, libérateur et protecteur.

Mais où se cache le rire au cinéma ? Il est d'abord dans le geste, celui qui bouscule, détruit et parfois sauve, puis dans le verbe qui moque et nous surprend. Il est toujours une affaire de montage millimétré, un jeu de question-réponse entre la performance des comédiens et le regard du réalisateur. L'opposition par l'humour est alors une réponse évidente, dans un monde où le pragmatisme gagne du terrain. Le cinéma comique nous dévoile alors nos vies sous sa véritable apparence : une farce permanente où l’humour peut surgir à chaque moment.

 

Comme les cultures qui les produisent, les gags sont infinis et une place leur est réservée aux côtés de la critique sociale et politique. Du 22 au 28 février 2016, les 17es Journées cinématographiques dionysiennes traversent un siècle de rire et dressent une cartographie cinéphile du zygomatique engagé.