HEDY LAMARR : FROM EXTASE TO WIFI

Film proposé dans le cadre des Journées du Matrimoine, initiées par le comité H/F et soutenues par la mission Droits des femmes de la Ville de Saint-Denis. Ecran 2 HEDY LAMARR, FROM EXTASE TO WIFI d’Alexandra Dean Etats-Unis/2017/NB et couleur/1h26/VO sous-titrée/documentaire   Des débuts fulgurants dans Extase aux prémices des nouvelles technologies chères à notre ère digitale, c’est un double portrait de l’autrichienne Hedy Lamarr. L’un, très officiel, est celui d’une actrice qui fascina le monde par sa beauté et sa liberté sexuelle exacerbée. L’autre, plus intime, est celui d’un esprit scientifique insoupçonné. Obsédée par la technologie, Hedy inventa un système de codage des transmissions qui aboutira au GPS et plus tard au Wifi. Il s’agit d’une invitation contemporaine à redécouvrir une figure complexe, celle d’une enfant sauvage partie conquérir Hollywood pour fuir son mari pro-Nazi.   « Certaines femmes ont pu être réduites à leur physique, et leur œuvre intellectuelle invisibilisée. La vie de Hedy Lamarr, « la plus belle femme du monde », répétaient inlassablement les animateurs de show, en est un exemple « parfait ». Le film d’Alexandra Dean, produit par la société Reframed Pictures, dirigée par Susan Sarandon, en fait la démonstration efficace… »  Clarisse Fabre, Le Monde Hedy Lamarr: from extase to wifi Bande-annonce VOSTFR

SOFIA – Coup de coeur PCMMO

Coup de coeur du Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient. Rencontre avec la réalisatrice, Meryem Benm’Barek, à l’issue de la projection. Meryem Benm’Barek Ecran 2 SOFIA de Meryem Benm’Barek France-Maroc-Qatar/2018/couleur/1h20/VO sous-titrée avec Maha Alemi, Lubna Azabal, Faouzi Bensaïdi, Sarah Perles en sortie nationale   Sofia, 20 ans, vit avec ses parents à Casablanca. Suite à un déni de grossesse, elle se retrouve dans l’illégalité en accouchant d’un bébé hors mariage. L’hôpital lui laisse 24h pour fournir les papiers du père de l’enfant avant d’alerter les autorités…   Le premier film de cette réalisatrice franco-marocaine tiens à la fois du thriller et du film social. À travers l’épreuve que traverse l’héroïne, se dessine une critique acérée du poids du patriarcat et du machisme. Le film explore aussi, à l’instar de Volubilis de Faouzi Bensaïdi (aussi acteur dans ce film), projeté pendant le dernier PCMMO, la puissance de l’argent et des conventions dans la société marocaine. Tous ces sujets sont abordés à travers un suspense parfois haletant et une belle mise en scène des rues de Casablanca. Un film qui a été justement récompensé à Cannes cette année par le prix du meilleur scénario à Un Certain Regard. SOFIA de Meryem Benm’Barek

DE CHAQUE INSTANT

Rencontre avec Nicolas Philibert, à l’issue de la projection. Nicolas Philibert Ecran 2 DE CHAQUE INSTANT de Nicolas Philibert France/2018/couleur/1h45/documentaire avec les formatrices, formateurs, étudiantes et étudiants en soins infirmiers de l’IFPS  de la Fondation Œuvre de la Croix Saint-Simon, Montreuil.   Chaque année, elles sont des dizaines de milliers à se lancer dans les études qui leur permettront de devenir infirmières. Admises au sein d’un « Institut de Formation en Soins Infirmiers », elles vont partager leur temps entre cours théoriques, exercices pratiques et stages sur le terrain. Un parcours intense et difficile, au cours duquel elles devront acquérir un grand nombre de connaissances, maîtriser de nombreux gestes techniques et se préparer à endosser de lourdes responsabilités.   Ce film retrace les hauts et les bas d’un apprentissage qui va les confronter très tôt, souvent très jeunes, à la fragilité humaine, à la souffrance, la maladie, et aux fêlures des âmes et des corps.  « Les situations d’apprentissage ont ceci de particulier qu’elles permettent de filmer les soubassements, de mettre en lumière ce que le temps et l’expérience finissent par rendre imperceptible.» Nicolas Philibert. DE CHAQUE INSTANT Bande Annonce (2018) Documentaire, Hôpitaux

L’ÉCRAN PARTAGÉ : PREMIÈRE ANNÉE

En partenariat avec la Maison des Seniors de la Ville de Saint-Denis. Visite guidée des cabines de projection du cinéma à l’issue de la séance. Ecran 2 PREMIÈRE ANNÉE de Thomas Lilti France/2018/couleur/1h32 avec Vincent Lacoste et William Lebghil en sortie nationale Programmé à l’Écran du 12 au 18 septembre 2018   Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Dans un environnement compétitif violent, avec des journées de cours ardues et des nuits dédiées aux révisions plutôt qu’à la fête, les deux étudiants devront s’acharner et trouver un juste équilibre entre les épreuves d’aujourd’hui et les espérances de demain.   Après Hippocrate et Médecin de campagne, Thomas Lilti continue son étude de la médecine d’aujourd’hui en se penchant sur sa partie apprentissage : ambiance hostile et compétitive, course à la gagne, encouragement aux mépris des plus faibles, le tout autour d‘un récit puissant porté par un couple de jeunes comédiens extraordinaires, attachants et souvent drôles. « Ce qui m’intéresse ici, c’est la jeunesse et la façon dont le système ne fait rien pour les aider et les mettre en valeur. Je voulais raconter la violence et l’épreuve que sont ces grands concours qui déterminent toute une vie (…). Un moyen de parler de cette « hyper compétition » dans laquelle notre époque nous oblige à vivre. » PREMIÈRE ANNÉE Bande Annonce (Vincent Lacoste, William Lebghil) Film Adolescent 2018