ODILON REDON, PEINTRE DES RÊVES

Rencontre avec le réalisateur à l’issue de la projection et… un film surprise ! Michael Gaumnitz Ecran 1 L’œuvre audiovisuelle de Michaël Gaumnitz, peintre et cinéaste, explore deux champs : une préoccupation intense pour l’Histoire et une intimité profonde avec la peinture. Il tient Odilon Redon pour un des grands maîtres de la modernité. S’inspirant du journal tenu par l’artiste, A soi-même, son film nous fait entrer autant dans la vie rangée de l’artiste que dans le laboratoire tourmenté de son atelier.   Solitaire et rêveur, rebelle à toute école, Odilon Redon (1840-1916) revendique la vie intérieure et le monde du rêve quand son époque s’entiche de Naturalisme. Plus ses contemporains impressionnistes exaltent la lumière, plus il explore les ombres. Sa première voie sera le noir – fusain, gravure, lithographie. La couleur, il y entre à cinquante ans, il ne la quittera plus, célébrant alors sans retenue la beauté enchanteresse du monde.   L’œuvre audiovisuelle de Michaël Gaumnitz, peintre et cinéaste, explore deux champs : une préoccupation intense pour l’Histoire et une intimité profonde avec la peinture. Dans la « constellation Histoire », notons pour repères : Premier Noël dans les tranchées (2005), 1946, Automne allemand (2009), Seuls contre Hitler (2013)… Son remarquable, L’Exil à Sedan (2002), éprouve dans une hallucinante composition plastique le lien entre Histoire, vécu personnel et création artistique. Dans la Collection Artistes, Michaël Gaumnitz est l’auteur de nombreux essais sur les plus grands peintres : Paul Klee, le silence de l’ange, Bruegel L’Ancien, peintre, Claude Monet, Odilon Redon, peintre des rêves, Georges Braque, autoportrait…

Cathie’s Happy Last Film Festival

Grande soirée festive organisée à l’occasion du départ en retraite de la programmatrice de l’Ecran, Catherine Haller, après 30 ans de bons et loyaux services. Catherine Haller Ecran 1 Pas loin de 200 films vus chaque année = 6 000 films en 30 ans. Environ 250 films programmés par an à l’Écran = 7 500 films en 30 ans. Des centaines de rencontres…Et tout ça le plus souvent avec plaisir et un enthousiasme resté intact. Alors, avant que je ne quitte l’Écran pour une retraite résolument joyeuse, fêtons ensemble cet événement en quelques films encore et autres agapes ! Il ne pouvait y en avoir que quelques-uns – et courts ! Exclus donc À l’ouest des rails de Wang Bing, à peu près tout de l’immense Frederick Wiseman ou encore du fascinant Lav Diaz, la version intégrale de Lady Chatterley de Pascale Ferran, mais aussi Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce 1080 Bruxelles de Chantal Akerman ou encore Berlin Alexanderplatz de R.W. Fassbinder… sans compter Ben Hur et Il était une fois dans l’Ouest. Mais place à plusieurs de mes petits chéris et chefs-d’œuvre préférés !   LE HÉRISSON DANS LE BROUILLARD de Youri Norstein URSS/1975/couleur/animation/9’/VO sous-titrée Chaque soir, le hérisson se rend chez l’ourson pour compter les étoiles. Ils s’assoient sur un tronc d’arbre, boivent du thé et mangent de la confiture de framboise. Mais, ce soir-là, le hérisson se perd dans le brouillard et tout devient irréel… Un trésor de grâce et de poésie. Un des premiers films que j’ai montrés aux enfants à mes débuts à l’Écran. Je le revois toujours avec une grande émotion.   INUPILUK de Sébastien Betbeder France/2014/couleur/34’ avec Thomas Blanchard, Thomas Scimeca, Ole Eliassen, Adam Eskildsen Prix Jean-Vigo 2014 Ce soir-là, comme presque tous les soirs, Thomas rejoint Thomas au café où ils ont leurs habitudes. Mais Thomas a promis à son père d’accueillir Ole et Adam, ses amis du Groenland. Les deux Inuits débarquent pour la première fois à Paris… Sébastien Betbeder a une belle croyance dans le cinéma dont les fantômes l’accompagnent. Comme tous les burlesques c’est un grand mélancolique. En emmenant ses deux Thomas sur la banquise, il est allé au bout d’une forme d’utopie et a créé un objet filmique parfaitement singulier  !   HERMAN SLOBBE : L’ENFANT AVEUGLE 2 de Johan van der Keuken Pays-Bas/1966/NB/28’/VO sous-titrée/documentaire “Herman Slobbe, un jeune garçon aveugle, au moment de la puberté, qui doit se débattre avec son environnement pour se frayer un chemin, se faire une position, se créer un monde, pas seulement du point de vue de la perception, mais aussi du point de vue social.” JvdK Je l’ai découvert récemment, lors de la rétrospective Johan van der Keuken au Centre Pompidou. C’est un film merveilleux d’intelligence, de tendresse et de complicité avec son jeune personnage, qui lui offre en retour une stupéfiante scène d’anthologie !  Les films de ce très grand documentariste ont fait quelques-unes des belles heures de l’Écran.   IL FAIT BEAU DANS LA PLUS BELLE VILLE DU MONDE de Valérie Donzelli France/2007/couleur/12’ avec Valérie Donzelli, Serge Bozon Adèle, une jeune trentenaire, décide de contacter Vidal, un musicien qu’elle admire. À sa grande surprise, celui-ci lui répond. Ils se fixent rendez-vous entre les colonnes de Buren… « Parce que c’était elle, parce que c’était lui… » Valérie Donzelli a été lauréate du Prix Michel-Simon 2002 pour sa prestation dans Martha… Martha, de Sandrine Veysset. Les 15 ans d’existence du Prix Michel-Simon ont été une période importante dans mon travail à l’Écran. Entre-temps, Valérie Donzelli s’est imposée comme une réalisatrice audacieuse et libre.   …et un autre film surprise !   Cocktail chaleureux, convivial et festif, à l’issue des projections !    

CINÉ-GOÛTER SPECTACLE LANTERNE MAGIQUE

La lanterne magique est l’ancêtre du cinéma. Dès le XVIIe siècle, elle permet d’agrandir et de projeter des images lumineuses à partir de plaques de verre peintes à la main.  Ecran 1 Avec une véritable lanterne, Anne Gourdet-Marès a imaginé un ciné-spectacle où se mêlent projection de plaques anciennes et courts métrages des débuts du cinéma. L’occasion de découvrir toute la féérie et la poésie des origines du cinéma. Le spectacle sera accompagné de films surprises et suivi d’un goûter.

Les couleurs de nos origines

En 2017, Le Département de la Seine-Saint-Denis a proposé à Claire Doutriaux, créatrice de l’émission hebdomadaire d’ARTE Karambolage, d’être pour une année scolaire « journaliste en résidence » dans une classe de 4ème du collège Fabien de St Denis.  Ecran 1 Sous la houlette de Mme Journée, principale du collège et de M. Kaba, leur enseignant, chaque élève a travaillé sur la description d’un objet qui lui est cher et lié à ses origines.

LUNA

Luna vit près de Montpellier et travaille dans une exploitation maraîchère. Elle est belle, drôle, elle dévore la vie. Elle serait prête à tout pour garder l’amour de Ruben. Au cours d’une soirée trop arrosée avec ses amis, ils agressent un jeune inconnu. Quelques semaines plus tard, celui-ci réapparait dans la vie de Luna. Elle va devoir faire des choix. Elsa Diringer Laëtitia Clément, Rod Paradot, Lyna Khoudri, Julien Bodet, Frédéric Pierrot

RETOUR A BOLLENE

Nassim, 30 ans, vit à Abu Dhabi avec sa fiancée américaine. Après plusieurs années d’absence, il revient avec elle à Bollène, dans le Sud-Est de la France, où il a grandi. Nassim doit alors faire face à son passé, à sa ville sinistrée, désormais gouvernée par la Ligue du Sud, à sa famille avec laquelle il entretient des relations complexes et à ce père à qui il n’adresse plus la parole… Saïd Hamich Anas El Baz, Kate Colebrook, Saïd Benchnafa, Bénedicte Lala Ernoult, Jamila Charik

AMERICA

Novembre 2016 : les États-Unis s’apprêtent à élire leur nouveau président.  AMERICA est une plongée vertigineuse au cœur de l’Arizona, à la rencontre des habitants d’une petite ville traversée par la Route 66, les héritiers cabossés du rêve américain qui nous livrent leurs espoirs et leurs craintes. Claus Drexel