Festival international du film sportif

Organisé par la FSGT. Ecran 1 Festival du Film sportif   La Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT) est l’une des plus anciennes fédérations sportives en France. Pour fêter ses 80 ans, elle organise un festival du film sportif en partenariat avec la Ville de Saint-Denis et avec la participation du cinéma L’Écran. L’événement souhaite mettre en évidence la rencontre entre le sport et le cinéma en interrogeant “le monde tel qu’il est” au travers de nombreuses rencontres.   MARDI 9 DECEMBRE   >> 20:00 soirée d’ouvertureavant-premièreFOXCATCHER DE BENNET MILLERÉtats-Unis/2014/couleur/2h14/VO sous-titréeavec Steve Carell, Mark Ruffalo, Channing TatumPrix de la mise en scène – Cannes 2014Inspiré d’une histoire vraie, Foxcatcher raconte la tragique et fascinante relation improbable entre un milliardaire excentrique et deux champions de lutte.   VENDREDI 12 DECEMBRE   >> 14:00SUBSTITUTEDE VIKASH DHORASOO ET FRED POULETFrance/2007/couleur/1h10/documentaire rencontre avec les réalisateurs   >> 16:00ADAPTÉ(S)DE SEBASTIANO D’AYALA VALVAFrance/2012/couleur/52’/documentaire   DE TOUTES NOS FORCESDE NILS TAVERNIERFrance/2014/couleur/1h30avec Jacques Gamblin, Fabien Héraud, Alexandra Lamysuivi d’un échange sur le thème: “Sport et handicap, réalités et enjeux”   >> 20:15FUIS LA NUIT DE PATRICK BRUNIEFrance/1993/22’   PLUS DURE SERA LA CHUTEDE MARK ROBSONÉtats-Unis/1956/NB/couleur/1h48/VO sous-titréeavec Humphrey Bogart, Rod Steiger, Mike Lanesuivi d’un débat : “La place des sportifs, citoyens ou marionnettes…”   SAMEDI 13 DECEMBRE   >> 10:00ALICE MILLIAT, LA CONQUÊTE DU SPORT FÉMININD’ANDRÉ DREVONFrance/2003/50’/documentaire   WATERMARKS DE YARON ZILBERMANdocumentairesuivi d’un débat : “La situation du sport au fémininen France” >> 16:00 BARCELONE 1936 : LES OLYMPIADES OUBLIÉESD’ARIEL CAMACHO ET LAURENT GUYOTFrance/1992/52’/documentairesuivi d’un débat : “Paris doit-elle être candidate aux Jeux Olympiques ?”   DIMANCHE 14 DECEMBRE   >> 10:00BODYBUILDERDE ROSCHDY ZEMFrance/2014/couleur/1h44avec Vincent Rottiers, Yolin François Gauvin,Marina Foïs, Nicolas Duvauchelle, Roschdy Zem Rencontre avec l’équipe du film (sous réserve)   >> 13:30 cérémonie de clôture   >> 14:00 PALOMBELLA ROSSADE NANNI MORETTIItalie/1989/couleur/1h29/VO sous-titréeavec Nanni Moretti, Silvio Orlando, Asia Argento présenté par Pascal Binetruy, critique de cinéma Lieu: une piscine des années cinquante dans une ville de Sicile. Action: un match de waterpolo, sport préféré du réalisateur. Temps : la durée d’un match. À partir de ces trois unités classiques, Moretti règle quelques comptes avec son pays et son époque. Programme détaillé disponible à l’Écran.

Avant-première : Foxcatcher

Avant-première exceptionnelle. Soirée d’ouverture du Festival international du film sportif organisé par la FSGT. Ecran 1 FOXCATCHER DE BENNET MILLERÉtats-Unis/2014/couleur/2h14/VO sous-titréeavec Steve Carell, Mark Ruffalo, Channing TatumPrix de la mise en scène – Cannes 2014 Inspiré d’une histoire vraie, Foxcatcher raconte la tragique et fascinante relation improbable entre un milliardaire excentrique et deux champions de lutte.   Festival du Film sportifLa Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT) est l’une des plus anciennes fédérations sportives en France. Pour fêter ses 80 ans, elle organise un festival du film sportif en partenariat avec la Ville de Saint-Denis et avec la participation du cinéma L’Écran. L’événement souhaite mettre en évidence la rencontre entre le sport et le cinéma en interrogeant “le monde tel qu’il est” au travers de nombreuses rencontres. FOXCATCHER Bande Annonce Francaise VOST

Bretagne et cinéma N°4

En partenariat avec l’Amicale des Bretons de Saint-Denis. Tangui Perron Ecran 2 Bretagne et cinéma N° 4   Le bouquet et la palourde, deux autres piliers bretons du septième art séance animée par Tangui Perron, chargé du patrimoine à Périphérie, auteur de Cinéma en Bretagne en présence de Pascale Bodet, réalisatrice, et de Marion Suzanne, actrice (Prix d’interprétation féminine au Festival du Film artisanal et audacieux, à Joyeuse, en Ardèche)   Cidre et gâteaux concluront chaleureusement la rencontre « Avec L’Abondance (2013, 1h12).   Pascale Bodet, réalisatrice gentiment déjantée, a décidé, on ne sait trop pourquoi, de poser les pieds de sa caméra dans la vase du Golfe du Morbihan pour aller à la rencontre. des pêcheurs de palourdes. Ses questions parfois déconcertantes et ses images embarquées nous font découvrir bien plus qu’une technique de pêche : la mentalité d’un monde en quasi-autarcie dont le goût pour l’indépendance est aussi un discours sur le travail. Ça a eu payé. Pour cette quatrième séance “Bretagne et cinéma” à l’Écran – toujours un moment de cinéphilie et de convivialité populaire – L’Abon dance est précédé d’un court métrage de fiction impeccablement réalisé et parfaitement anxiogène, Étale, flot, gisant (2013) de Frantz Galland. La marée a ses deux côtés. »Tangui Perron   https://www.facebook.com/events/857163964315579/?fref=ts

Les écrans philosophiques : Ma nuit chez maud

La transcendance comme un jeu : éthique et romanesque dans Ma nuit chez Maud d’Éric Rohmer. Présentation par Sylvie Robic, maître de conférences à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense. Sylvie Robic Ecran 2 MA NUIT CHEZ MAUD D’ÉRIC ROHMERFrance/1969/NB/1h50avec Jean-Louis Trintignant, Françoise Fabian, Marie-Christine Barrault, Antoine Vitez   Un ingénieur dans une ville de province rencontre à l’église, Françoise, dont il décide qu’elle sera sa femme mais éprouve aussi une très grande attirance pour Maud, une jeune femme indépendante qu’un ami lui a présentée. Le troisième volet des Contes moraux d’Éric Rohmer. « J’ai soif de montrer la transcendance d’une façon détournée, comme un jeu. » Ainsi Éric Rohmer résume-t-il, comme par mégarde et sur le mode d’une confidence amusée, l’enjeu de tout son cinéma. De cette combinaison singulière de l’éthique et du romanesque, Ma nuit chez Maud, sorti en 1969, propose sans doute l’illustration la plus évidente, même s’il faut toujours, chez Rohmer, se méfier des apparentes évidences. Dans ce troisième volet de la série des Contes moraux, la part de la littérature est fondamentale, de même que l’influence de la culture classique du cinéaste. Le film, tourné à Clermont-Ferrand dans l’hiver 1968, est le fruit de multiples écritures : une nouvelle, Rue Monge, écrite en 1944, transformée en un scénario très littéraire en 1968 (publié avec les autres Contes moraux en 1974), lui-même modifié par le tournage et édité comme tel par l’Avant-scène Cinéma en 1969. Il est aussi considérablement influencé par la figure de Blaise Pascal et par L’Entretien sur Pascal, réalisé par Rohmer en 1965 pour la Télévision scolaire – le film pédagogique servant ici de laboratoire expérimental à la fiction à venir. Ma nuit chez Maud est un exemple magnifique de ces courbes voies, plus ou moins clandestines et souterraines, par lesquelles, mine de rien, le cinéma délibérément impur d’Éric Rohmer, détourne, retourne le principe même de la littérature: en mettant en scène avec la distance d’un moraliste, en un étrange mélange d’empathie et d’ironie, des personnages « romanesques », c’està-dire emportés par leur désir de fabulation, enivrés par la parole fabulatrice, et presque inéluctablement soumis à l’épreuve des désillusions.Sylvie Robic Eric Rohmer – Ma nuit chez Maud (1969) Trailer

SARAJEVIENS

Plus de vingt ans après le siège de Sarajevo en 1992, alors que toutes les caméras du monde ont détourné leurs objectifs, qui sont aujourd’hui les Sarajéviens ? De rencontres en rencontres, en explorant la mémoire des habitants, nous cheminons entre passé, présent et avenir en évoquant leurs espoirs et leurs doutes. Un voyage, de visages en lieux, dans une ville en pleine mutation. Damien Fritsch

DE LA NEIGE POUR NOEL

C’est bientôt Noël à Pinchcliffe. Comme tous les habitants, Solan et Ludvig attendent la neige. Hélas, elle ne tombe pas… Leur ami Féodor décide alors de fabriquer un canon à neige ultra-puissant ! Mais lorsque l’ambitieux directeur du journal local s’empare de la machine, Solan et Ludvig doivent prendre les choses en main pour éviter la catastrophe… Rasmus A. Sivertsen Trond Braenne, Kåre Conradi, Jon Brungot, Kari Ann Grønsund, Trond Hovik